Depeche Mode Story

je vous invite aujourd’hui à Basildon, une ville d’Angleterre que vous ne connaissez vraisemblablement pas et pour cause, on n’en parle jamais. Basildon n’a rien pour elle, même pas d’histoire. Créée de toutes pièces en 1949 par la fusion de plusieurs communes, c’est une grande ville de la banlieue londonienne, proche de la Mer du Nord, bref, nous sommes nulle part au milieu de centaines de milliers d’habitants dans une des plus grandes agglomérations du monde.

C’est là que nous retrouvons à la fin des années 70, trois copains d’école qui font de la musique depuis quelques années. Leur groupe se nomme Composition of Sound : Vince Clark chante et joue de la guitare, Andy Fletcher de la basse et Martin Gore des claviers. Leur musique, composée par Vince Clark, est fortement influencée parce que font the Cure. Bien qu’ayant appris le violon et le piano, Vince joue de la guitare depuis l’âge de huit ans où marqué par l’écoute de la musique du film Le Lauréat, il décide de devenir compositeur comme Paul Simon.

Mais lorsque Vince entend “Electricity“, le premier single d’”Orchestral Manœuvres“, il est frappé par ce nouveau son. C’est ça qu’il veut faire, être de cette nouvelle vague qui sonne comme rien de ce qui a déjà précédé dans la musique populaire. Dave passe donc aux synthétiseurs même s’il continue à composer sur sa guitare.

Il y a à cette époque et surtout dans cet endroit perdu, peu de monde encore pour les écouter. Les occasions de jouer sont rares pour ces nouveaux groupes qui jouent sur des synthés et des boîtes à rythme. Pourtant pour le peu qu’ils ont déjà presté, le trio sent qu’il leur manque un chanteur, un gars qui puisse occuper la scène. Et c’est Vince Clark qui le trouve, devinez où ? Lors d’un concert improvisé dans une réunion de scouts, un mec de 18 ans qui interprète le “Heroes” de “David Bowie” avec un aplomb et une sombritude grave. Son nom : Dave Gahan, maintenant au complet. C’est d’ailleurs Dave Gahan qui trouve le nom du groupe.

Au fait, qu’est-ce que ça veut dire, Depeche Mode ?

Ca, c’est une question que la presse anglaise s’est longtemps posée, traduisant le nom du groupe par Fast Fashion ou Hurry up fashion pensant qu’il s’agit d’une mode qui se dépêche alors qu’en fait … ça ne veut rien dire. C’est juste le nom d’un magazine de mode français. Ca sonne bien pour un groupe, c’est tout. Tout comme le label de disques indépendant, Some bizarre, que vient de fonder un certain Stevo Pearce. C’est lui qui a remarqué Depeche Mode dans une petite boîte de Basildon. Qu’est-il venu y faire ? Mystère. En tout cas il reprend un de leurs titres sur une compilation qu’il va sortir.

Les Depeche Mode lui demande de s’occuper d’eux. Mais Pearce refuse. Il a trop de boulot avec Soft Cell qui est parti pour un succès mondial. Il mise sans le savoir sur le mauvais cheval et les refile à Daniel Miller un américain établi à Londres qui vient lui aussi de fonder son label de musique électronique, Mute. La légende est en place et elle commence.

En 1983 et 1984, c’est un virage dans la carrière de la formation de Basildon, cette ville ouvrière de l’Essex à l’est de Londres qui a vu naitre le groupe de Dave Gahan, Martin L. Gore et Andrew Fletcher. Alors que le punk rock domine en Angleterre, eux deviennent accros aux synthé et tapent sur tout ce qui tombe entre leurs mains. C’est en 1983, que sort Construction Time Again, leur 3e album, Depeche Mode expérimente, et trouve sa singularité sonore, tendance indus. En 1984 l’album suivant Some great Reward, met quatre tubes sur le marché mondial et c’est la révélation.

Si ces deux disques ressortent aujourd’hui dans un même coffret, c’est parce qu’ils racontent la même chose : comment Depeche Mode a trouvé son identité musicale. L’identité visuelle, le noir et blanc, et les blousons en cuir ce sera deux ans plus tard avec Anton Corbijn.

 

3 commentaires sur “Depeche Mode Story

  1. Howdy very nice website!! Man .. Excellent .. Wonderful ..

    I’ll bookmark your blog and take the feeds additionally?
    I am glad to find so many useful information right here in the
    put up, we’d like develop extra strategies on this regard, thank you for sharing.
    . . . . .

  2. Greetings! I know this is kinda off topic however ,
    I’d figured I’d ask. Would you be interested in exchanging links
    or maybe guest writing a blog article or vice-versa? My website discusses a
    lot of the same topics as yours and I feel we could greatly benefit from each other.

    If you’re interested feel free to send me an e-mail.
    I look forward to hearing from you! Great blog by the way!

  3. I’m gone to inform my little brother, that he should also pay a quick visit this website on regular basis
    to obtain updated from latest news update.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *